Vendre en viager : L’opportunité de profiter de votre bien de manière progressive

Vendre en viager

Publié le : 08 août 20235 mins de lecture

Si vous possédez un bien et souhaitez le rentabiliser progressivement, la solution est de le vendre en viager de façon à toucher une rente régulière jusqu’à la fin de votre vie. Cette forme de vente immobilière permet au propriétaire de rester dans son logement tout en augmentant ses revenus. Le montant du loyer perçu est fonction de votre âge et de l’estimation réelle du prix du bien, fixé par un agent immobilier spécialisé dans le domaine.

Les conditions pour accéder à la vente en viager

La vente en viager présente un intérêt financier majeur. Si aucun âge légal n’est prescrit par la loi française pour prétendre à cette opportunité immobilière, les experts conseillent de débuter les démarches entre 60 ans et 80 ans. En effet, plus l’âge du vendeur est avancé, plus les rentes mensuelles, trimestrielles ou annuelles sont élevées, ce qui peut décourager les acheteurs potentiels. Il est tout à fait possible de privilégier cette option en ayant des enfants. Une concertation préalable reste toutefois préférable. En tant que crédirentier, vous êtes protégés de certains aléas comme l’arrêt soudain du versement de la rente et le cas échéant, pouvez protéger votre époux ou épouse en organisant la réversion du loyer. Dans tous les cas, vous gardez les pleins droits sur votre logement, sans frais complémentaires à prévoir. Le viager est une transaction complexe qui répond à différentes réglementations. En se faisant accompagner par un expert neo-viager.fr, chaque étape est planifiée et les intérêts de chaque partie sont pris en compte.

À quel montant prétendre lors d’une vente viagère ?

Vendre en viager est une solution pour augmenter ses revenus et vivre confortablement à la retraite. Pour fixer le montant du bouquet, puis de la rente, les agents immobiliers effectuent une visite du bien, déterminent sa superficie exacte et son état général, mettent en avant ses atouts et son potentiel. De nombreux critères sont pris en compte dont le nombre de pièces et leur surface, les prestations proposées, la qualité des extérieurs et des dépendances, la proximité avec les commodités et transports en commun, etc. Le prix de vente est établi en comparant avec les biens similaires vendus récemment dans la zone géographique : le marché évoluant constamment, l’estimation doit être ajustée régulièrement jusqu’à obtenir une ou plusieurs propositions d’achat. Suite à cette évaluation et en tenant compte de la solution viagère choisie : viager occupé, ou mixte, vente à terme ou en nue-propriété, vous profitez d’une grande indépendance financière et jouissez de votre bien comme vous l’entendez :

  • en l’occupant le temps désiré ;
  • en le louant si vous êtes usufruitier ;
  • en le divisant en deux lots et en permettant à l’acheteur d’en occuper une partie (rente viagère mixte) : cette solution aide à se sentir moins seul et à obtenir de l’aide si nécessaire, etc.

Vendre en viager : des avantages fiscaux indéniables

En cédant vos droits de propriété à une tierce personne, vous n’êtes plus redevable des taxes et impôts relatifs au bien : la taxe foncière est, par exemple, à la charge de l’acquéreur. De même, les travaux éventuels à réaliser ne sont pas à votre charge. Vous n’avez plus à prévoir de grosses dépenses pour votre logement. Un abattement intéressant s’applique aussi sur la rente perçue en fonction de votre âge, soit :

  • 30 % jusqu’à 49 ans ;
  • 50 % entre 50 et 59 ans ;
  • 60 % entre 60 et 69 ans ;
  • 70 % à partir de 70 ans.

Par ailleurs, le bouquet touché dès la signature de l’acte de vente n’est pas soumis à l’impôt. Vous pouvez l’utiliser immédiatement ou le placer en prévision de votre entrée à la maison de retraite et pour tout autre projet. Finalement, la vente viagère vous permet de tirer partie de la valeur de votre maison ou appartement, sans avoir à déménager : votre pouvoir d’achat augmente et vous pouvez vous offrir certains agréments complémentaires tels des voyages.


Plan du site